Aller au menu

CSE - CR n°2

Réunion de travail à l'Hôtel d'Agglo

compte rendu n°2

                                   Perpignan le 9 novembre 2010

                                   Conseil de suivi et d évaluation du projet Territorial de développement durable

                                   Hôtel d’agglomération Perpignan Méditerranée

                                   11 Bd saint Assiscle

                                   66006 PERPIGNAN cedex

 

                                    Mesdames et Messieurs les membre de la commission  Mobilité Durable

 

Objet : Compte rendu de la réunion mobilité durable du 9 novembre 2010

 

Ordre du jour : travail sur la fiche N° 13 : transports en commun ; entretien avec les différents acteurs

                        Municipaux et PMCA traitant ce sujet.

 

Nous tenons à remercier les interlocuteurs de la mairie et de PMCA pour avoir bien voulu répondre aux questions des membres du C.S.E.

 

Bus :

Le contrat de délégation de service public concernant les transports urbains arrivant à terme le 31 décembre 2010, un nouvel appel d’offre a été lancé le 8 septembre 2010  englobant dans le cahier des charges l’intégralité du transport public sur l’agglomération y compris les vélos (services d’éco-mobilité).

Quatre candidats ont répondu à cet appel d’offre :

L’exploitant actuel,  la C.T.P.M , KEOLIS, VEOLIA TRANSPORT et  RATP Développement.

Ce nouveau contrat prendra effet le 1er septembre 2011.Le prestataire aura à gérer le fonctionnement du réseau, les matériels restant la propriété de  PMCA.

Dans le rapport sur la délégation du service public des transports urbains année 2009, on peut noter de nombreuses améliorations sur le réseau : création de ligne, mise en place de navettes ….etc

PMCA et le délégataire  s’efforcent  de maintenir un parc de véhicules en état grâce à une maintenance appropriée. La vétusté des véhicules tend à diminuer ; de 10 ans d’exploitation, elle passe progressivement à 7ans. Le renouvellement  des bus tient compte des nouvelles normes anti pollution.  Ainsi en 2009, PMCA a procédé à l’acquisition de 9 bus et un car .Ces véhicules répondant aux normes euro 5 .A ce jour, 28 véhicules roulent dans cette configuration. La solution de bus hybrides (diesel + électrique sans batteries) a été retenue pour l’avenir.

Concernant la fréquentation du réseau, elle est en progression,  9 000 000 de voyageurs ont utilisé le réseau en 2009 ; l’objectif 2015 et de 14 000 000.

Le CSE fait remarquer que cette progression devra passer par de la communication, notamment concernant la publication dans toute la communauté d’agglomération de brochures plus détaillées sur les lignes (plans et horaires) ainsi que de l’affichage en grand du plan du réseau dans les arrêts de buscar inexistant danscertaines communes de l’agglo. Mr AESCHBACHER fait remarquer que le mobilier des arrêts de bus reste de la compétence des communes .J-Luc CAIGNAERT  souligne  que les maires se rencontrant régulièrement à PMCA pourraient inscrire cette question dans leurs objectifs communs, afin de standardiser les mobiliers des arrêts de bus avec cartes de ligne et horaires.

Il est à noté que l’adaptabilité des transports en commun n’est pas assez réactif face à certain pic de fréquentation.

Françoise BARLIER a remarqué la campagne d’affichage « le bus à 1 euros » et soulève la possible incompréhension de l’usage qui entrant dans le bus va devoir payer 1,10 euros ! Une réflexion sur une politique tarifaire est peut être à envisager pour une meilleur cohérence et lisibilité des transports en commun  et donc de son utilisation. Elle fait remarquer qu’il n’y a plus d’’écart de prix sur un  titre de transport aller-retour, soit  2€.

La note de synthèse du rapport d’activité, montre que la vitesse moyenne des bus est en baisse régulière : de 17.37km/h en 2005, elle est aujourd’hui à 16.79 km/h .Les programmes d’amélioration sont en cours d’étude, notamment les couloirs spécifiques qui commencent à se développer au centre ville.

Dans l’avenir, le prestataire délégué aux transports urbains pourra faire des propositions afin d’améliorer le fonctionnement du réseau y compris sur les tarifs et le mobilier. M. Aeschbacher fera parvenir à la commission la note de synthèse du  rapport sur la délégation du service public des transports urbains pour l’année 2009.

 

Bicyclettes :

Le nouvel exploitant aura a gérer le parc de location de vélos .Le système B.I.P ne cessant pas pour autant car il est la propriété de la commune de Perpignan et le contrat de fonctionnement court sur 10 ans. Il est à noter comme évolution de BIP que la station Aimé-Giral a été transférée devant le  Lycée Maillol.

Dans l’immédiat, le problème se situe essentiellement au niveau des voies de circulation.

Jean Luc CAIGNAERT évoque le manque de parc de stationnement  pour vélos privés. Mr BOULHEL annonce que 1000 arceaux sont déjà installés en ville (au détriment de places payantes de stationnement voiture).

D’autres arceaux seront installés. Les services de la Mairie souhaitent que des propositions soient faites pour l’implantation (difficile) place de la République.

Le réseau de pistes cyclables est également à l’étude. Sa continuation fait partie du cahier des charges soumisaux adjudicataires. Des propositions sont faites pour en réaliser le long de la Basse, en particulier pour franchir l’avenue Ribère, le boulevard des Pyrénées et pour relier les allées Maillol à l’ancien passage à gué vers le Palais des Expos. .Le système partagé bus–vélo présente des dangers d’accidents liés  à la géographie des voies notamment avenue Charles de GAULLE qui ne dispose que de 16 mètres de mur à mur. 

M. Aeschbacher rappelle que la priorité à court terme est la vélo-station de la Gare. Elle figure dans le cahier des charges soumis aux entreprises en concurrence qui devront faire des propositions d’aménagement. Deux surfaces ont été réservées côté St Assiscle, à la sortie du passage souterrain, devant l’hôtel d’Agglo (90m² x 2) et une de plus de 100 m² côté centre-ville, toujours à la sortie du passage souterrain. Ce dernier après une période transitoire d’ouverture aux horaires SNCF serait ouvert en permanence dès la mise en place des services de surveillance.

 

 

 

Zones 30 :

Serge PIOLI évoque cette question. Mr BOULHEL répond que le sujet est effectivement d’actualité et que le désir  très fort de la Mairie et en particulier du Maire est de réaliser rapidement (d’ici la fin de l’année)  des zones à vitesse  limitée à 30km/h. Leur entrée devrait être matérialisée par un système visuel renforcé, type « porte d’accès ». L’Indépendant en a dressé la liste : secteur Centre-ville, secteur Ouest-St Assiscle, secteur EST-Clos Banet + les Platanes. Dans ces zones, seules les voiries larges de liaison inter-quartiers devraient rester à 50 km/h.

 

Questions diverses :

L’arrivée de la nouvelle ligne TGV PERPIGNAN -FIGUERES est prévue LE 11 décembre 2010. Françoise BARLIER s’informe sur les changements imminents que cela va engendrer ? Changement au niveau des désertes et du trajet de certaines lignes ? Manifestations festives prévues ? Mr BOULHEL répond que la question a déjà été réfléchie.

Francine LAUER demande si on ne peut changer le sens de rotation avenue DE GAULLE – av de gde BRETAGNE – CATALOGNE . Réponse : Ce n’est pas possible pour l instant.

 

La réunion se termine à 20h30.