Aller au menu

Les doubles-sens cyclables et la LOI !

un sens interdit en DSC... c'est à dire autorisé aux seuls vélos

L'Association perpignanaise VéloenTêt avait assigné la Mairie de Perpignan devant le Tribunal administratif pour avoir limité la mise en double-sens cyclable des rues à sens unique en zone 30.

En effet, la loi obligeait à mettre tous les sens interdits en double-sens cyclable en zone 30. Sauf arrêté municipal excluant certaines voies.

La Mairie de Perpignan, sous la pression de VeloenTêt avait bien "sacrifié" à la Loi, mais avait exclu 7 rues importantes (Foch, Augustins etc) du dispositif. D'où l'assignation.

Le tribunal administratif de Montpellier vient de rendre sa décision: VéloenTêt est débouté, et condamné à verser à la Mairie de Perpignan 1000€, en plus des dépens. Coir les détails sous le lien http://veloentet.free.fr/spip.php?article199

Certes, la décision ne surprend guère: le tribunal administratif ne juge que sur la forme. Et le Maire, qui dispose des pouvoirs de police, a le droit d'estimer que certaines rues ne sont pas adaptées au double-sens cyclable, et de protèger ainsi ses concitoyens. Dont acte.

Mais condamner une association qui ne demande pas de subventions, qui a du ferrailler dur pour déposer des conclusions et répondre à celles de la Mairie, se rendre à Montpellier pour se défendre lors de l'audience ... à payer un an de cotisations de ses adhérents à une Mairie pour qui 1.000€ c'est de la petite monnaie   .... cela démontre bien l'injustice qui frappe ceux qui veulent "peser" sur la vie de la cité en face des collectivités territoriales qui, grâce à nos impôts, disposent de moyens financiers d'une tout autre dimension...

Les juges ne veulent sans doute pas prendre conscience du fait qu'ils risquent ainsi de "tarir" la combativité des associations qui pourtant sont si nécessaires pour enrichir le débat citoyen.

Alors, ne baissons pas les bras: sur le fond, VeloenTêt a raison. Les doubles-sens cyclables en zone 30 doivent concerner toutes les rues, surtout celles à forte circulation, car c'est là qu'il y a le plus besoin "d'apaiser" le rapport de force entre les 1,5 tonnes de la voiture et les 70 kg du piéton ou du cycliste, en mettant les deux protagonistes face à face pour qu'ils se voient en tant qu'individu et non pas en tant que masse...

Et puis, plaie d'argent n'est pas mortelle, et les choses évoluent dans le bon sens: il y a de plus en plus de vélos en ville, et les DSC sont amenés à devenir la norme partout en Z30. Alors, courage!