Aller au menu

Lettre envoyée à tous les decideurs lors de la création de locovelo

le 7/06/2007

Objet : Locovelo « la création de stations vélos, une chance historique ».

Monsieur

Il y a près d'un siècle, l'arrivée du train à Perpignan a durablement changé la physionomie de notre cité. La nouvelle gare TGV et le remaniement de tout le quartier alentour, notamment la gare routière, vont sans doute provoquer un bouleversement de la même ampleur. Le XXIème siècle est déjà marqué par des changements majeurs (climatiques, démographiques, sociologiques, psychologiques, ) nous obligeant à revoir nos comportements, notamment en matière de transport. L'association « LocoVelo » vient de se créer. Elle a pour objet de participer au niveau de la pratique urbaine du vélo à ces grandes transformations, à Perpignan, et dans le département des Pyrénées Orientales. Notre association se propose d'encourager, d'accompagner, voire d'initier toutes les actions qui seront menées en faveur de la mise en place d'un service de location de vélos. Dans un premier temps, nous proposons d'équiper de ce service la Ville de Perpignan, et tout particulièrement ses nouvelles gares. En effet il paraît inconcevable que les futures gares, autant ferroviaire que routière, soient privées d'un tel équipement. La solution qui nous semble la mieux adaptée est celle de stations-vélos qui offrent, outre un service de location le gardiennage et la petite réparation (*).De nombreux interlocuteurs institutionnels, associatifs et privés sont concernés par la mise en place d'une telle structure (Communauté d'Agglomération, SNCF, Ville, Conseil général, Europe, Région, Etat, ADEME ), et à l'intérieur de chaque structure plusieurs services peuvent être amenés à intervenir (routes, bâtiments, transports, tourisme ).Chacun d'eux ne se sent pas suffisamment concerné pour être le porteur de ce projet. Aussi notre association est prête à faire le lien, s'il en est besoin, et en tout cas à s'impliquer pour une mise en oeuvre rapide. L'exemple du transport des handicapés, qui est une réussite exemplaire de collaboration entre plusieurs collectivités locales, nous rend optimistes pour qu'une issue tout aussi favorable puisse être trouvée pour la location de vélos.Ainsi nous vous proposons, en concertation avec vos services, trois étapes :

1/ une étude de faisabilité à partir d'un cahier des charges définissant les besoins, les potentialités et les aménagements indispensables.

2/ la mise en place d'une première station vélo à la gare, sur des bases logistiques et financières à définir.

3/ des actions de promotion et de sensibilisation auprès des entreprises (PDE) et des jeunes (collégiens, lycéens et étudiants). Notre engagement ne se conçoit que dans un cadre solidaire (emplois destinés au public en insertion, coût de la location accessible pour tous), dans le plus grand respect de l'environnement et en privilégiant l'intermodalité. Il nous paraît donc urgent qu'une discussion ait lieu entre les différents partenaires afin de réaliser au plus vite la première étape de ce projet. Constructivement vôtre, LocoVelo.

PS (*). Selon nous cette  station vélo de la gare devrait s'intégrer logiquement à terme, dans un réseau de plusieurs stations-vélos, à l'Université, au centre ville, et de relais dispersés par exemple sur les parkings périphériques, au Parc des Sports du Moulin à Vent, à l'Auberge de Jeunesse, à la Médiathèque, dans les gares de Prades, Céret, Argelès, dans les Lycées et les Collèges

Cette lettre à été envoyée à Messieurs, le Préfet des Pyrénées Orientales, le President du Conseil Général des Pyrénées Orientales, le Président de la Communauté d'Agglomération de Perpignan, le Maire de Perpignan, le Président de la Région Languedoc Roussillon, le Directeur Régional de la SNCF, le Directeur de l'ADEME.