Aller au menu

Locovelo a tenu son AG annuelle...

L'avenir ...

Certes, la configuration particulière de l'Association Loi 1901 (limitée à 3 membres!) permet certaines facilités, comme par exemple de se réunir au café autour d'une bière..

Mais les sujets de débat sont variés et éminemment sérieux.

Le dernier en date est "la fin programmée" des BIP. Et donc le devenir (en terme de remplacement financier) du service (minimum) qu'ils rendaient.

Locovelo demande que l'équivalent financier qui sera ainsi économisé (environ 400.000€ par an) soit intégralement affecté au vélo. Soit par une offre de vélo-station supplémentaire (comme prévue dans la DSP de la CTPM renouvelée récemment), soit par des garages-vélos sécurisés, disposés dans plusieurs points de la ville (et en particulier à la Gare TGV où l'offre de la CTPM-Sankéo n'est réservée qu'aux abonnés aux bus et donc totalement inefficiente.

A Perpignan, le vélo ne deviendra une réalité en tant que moyen de déplacement quotidien qu'à condition qu'on offre aux usagers des pistes et des parkings sécurisés.

Le bon pli est pris avec les nouvelles pistes sur Torcatis, l'Avenue Joffre, la rue du Palais des Expos, la passerelle sur la Têt, les voies sur trottoir à Briand et Anatole France pour rallier Bourrat et le centre-ville. Et aussi la nouvelle voie en site propre de l'Université à la Place jean-Moulin..

Continuons avec maintenant les stationnements sécurisés !