Aller au menu

Piétons et vélo, même combat !

Place de la république, piétons et cyclistes cohabitent

 

L’Association «  VéloenTêt » et depuis octobre 2011, sa représentation piétonne «  Apiedenville » participent à de nombreuses commissions à titre officiel ou militant.

 Avec l’Atelier d’Urbanisme et le Conseil de Suivi et d’Evaluation du Grenelle 2015, elles ont joué un rôle essentiel dans les avancées récentes de la piétonisation du cœur de ville de Perpignan.

L’Atelier d’Urbanisme, où siègent des représentants d’associations, a choisi pour thème de ses traditionnelles journées les 18 et 19 novembre 2011 « Marcher, c’est penser la Ville ».

Jean-Michel HENRIC, élu à la Mairie et défenseur des modes de déplacement doux, en présentant un diaporama sur les projets de la Mairie et Hatem BOUHLEL, Directeur des services de la Voirie de Perpignan en faisant un parallèle éclairant sur les surfaces comparées du cœur de Ville et de la zone commerciale d’Auchan, ont achevé de convaincre les derniers hésitants.

La Commission « Mobilité durable » du CSE, où siègent deux représentants de nos associations, a présenté 41 préconisations sur la mobilité à J-P ALDUY et J-M PUJOL dès  le 14 décembre 2011, avec en particulier celle de la  piétonisation pour les fêtes de fin d’année. Dès le 15 décembre, lors du Conseil municipal, le Maire faisait voter la piétonisation de l’hyper-centre pour trois mois. Et le 5 janvier, un certain nombre de rues étaient réservées aux piétons et aux cyclistes de 14h à 19h.

L’Atelier d’Urbanisme, avec l’amicale pression des représentants de nos deux associations, créait trois commissions de travail sur l’évolution de la piétonisation à Perpignan et la mise en valeur de son patrimoine. Sous la direction de Bernard CABANES, Thibault LEGAYE et M. BARRENECHEA, elles présentaient le 30 janvier leurs très remarquables conclusions lors d’une séance publique à laquelle assistaient des élus et des techniciens de la Ville.

 Lors du 2è Eco-Forum de PMCA,  le 7 février,  en présence de nombreux maires et techniciens,  nos deux représentants au sein de la commission Mobilité ont été sollicités pour que les conclusions des commissions de l’AU soient très rapidement transmises au Maire de Perpignan. La réactivité de l’AU, aussitôt prévenu, a été remarquable puisque, le  9 février, une délégation conduite par son Président P. BAUDU et sa Vice-présidente M. MIRMONT était reçue par le Maire, juste avant qu’il ne reçoive le CSE qui venait lui remettre en mains propres son rapport définitif. Le Maire de Perpignan a alors pu  déclarer que le travail remarquable de l’AU serait communiqué à Hatem BOUHLEL pour mise en application immédiate.

C’est ainsi qu’on assiste depuis le 13 février à l’installation de bornes escamotables avant la réalisation de la plateforme de dissuasion de la Place Rigaud et des boucles d’accès aux parcs de stationnement, deux propositions de Thibault LEGAYE particulièrement appréciées.…

 

L’AU, le CSE, VéloenTêt, Apiedenville ont tous su se faire entendre par une municipalité entourée de techniciens,  enfin ouverts à la participation de la société civile. D’autres propositions sont en cours d’étude… Nous vous tiendrons au courant.